Dédommagement en raison de la situation extraordinaire qui a prévalu dans les transports publics au printemps 2020, due à la pandémie de coronavirus.

Les transports publics ont eux aussi été fortement impactés par la pandémie de coronavirus au printemps 2020. Dans l’ensemble, 70 à 80% des moyens de transport publics ont continué de circuler, en dépit d’une forte baisse de la demande atteignant jusqu’à 80%. Malgré tout, le secteur des transports publics a décidé de dédommager le plus de clientes et de clients possible au titre de leurs abonnements inutilisés.